Lois sur la garde des animaux de compagnie



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les animaux domestiques sont des membres appréciés de nombreuses familles, qui les aiment et les chérissent autant que leurs membres humains. Bien que les lois sur la garde des animaux de compagnie soient conçues pour régler les différends concernant la propriété des animaux de compagnie, elles considèrent généralement les animaux de compagnie comme des biens et les réglementations varient considérablement d'un État à l'autre.

Batailles de garde avec les forces de l'ordre locales

Les agents de protection et de contrôle des animaux peuvent confisquer les animaux de compagnie accusés d'avoir montré un comportement agressif ou d'avoir agressé une personne. Selon l'état dans lequel l'attaque présumée a eu lieu, l'animal accusé peut être mis en quarantaine pendant un certain temps pour vérifier les signes de la rage ou peut être condamné à l'euthanasie. Les parents d'animaux confisqués doivent vérifier les ordonnances locales pour déterminer la meilleure marche à suivre pour essayer de reprendre la garde de leur animal bien-aimé.

Batailles de garde entre particuliers

Les conflits de garde d'animaux entre particuliers sont devenus de plus en plus courants dans l'histoire récente. Les différends les plus fréquents de cette nature surviennent entre des couples romantiques qui se sont séparés, mais qui ne parviennent pas à un accord à l'amiable sur la garde de l'animal de la famille. À la consternation des parents aimants, la plupart des lois sur les animaux des États ne considèrent pas les animaux comme différents des autres biens personnels, comme une lampe ou une commode, et peu prennent en considération l'intérêt de l'animal lors de la division de la propriété.

Batailles de garde de tiers

Les litiges concernant la garde d'animaux de compagnie par des tiers surviennent lorsque quelqu'un veut prendre ou conserver un animal qui appartient formellement à quelqu'un d'autre qu'un ex-partenaire. En général, ces types de litiges impliquent des allégations de maltraitance ou de négligence envers un animal contre lesquelles le tiers veut protéger l'animal. Les lois sur la garde des animaux de compagnie donnent généralement la préférence au propriétaire du dossier dans les litiges relatifs à la garde d'un tiers, mais si les abus ou la négligence peuvent être prouvés, le tiers peut parfois acquérir la propriété de l'animal avec succès en travaillant avec les agents locaux de soins et de contrôle des animaux, ou en le déposant. une poursuite civile ou pénale contre le propriétaire initial.

Accords de garde d'animaux de compagnie

Un accord de garde d'animaux de compagnie est la meilleure défense contre de futurs conflits sur la garde des animaux de compagnie. Les personnes qui envisagent d'acheter ou d'adopter un animal de compagnie qui sera partagé avec une autre personne peuvent protéger le meilleur intérêt de l'animal en concluant un accord qui détaille la façon dont les responsabilités de soin de l'animal seront réparties et anticipe comment ces responsabilités seront affectées dans le événement de rupture ou de séparation entre les gardiens humains. Les accords de garde d'animaux doivent être aussi détaillés que possible et une copie signée doit être conservée par chaque partie impliquée. Alors qu'un accord de garde pour animaux de compagnie ne peut pas empêcher entièrement les conflits futurs et pourrait être annulé par une décision de justice, les accords préexistants ont un poids considérable dans l'arène juridique et pourraient minimiser considérablement les conflits lors d'un différend.

Considérations

Dans les affaires juridiques concernant la garde des animaux de compagnie, la personne qui nourrit, baigne et paie les frais vétérinaires de l’animal de la famille a souvent la préférence, même si l’animal est officiellement enregistré sous le nom de l’autre partie.

Étant donné que de nombreuses victimes resteront souvent en danger pour protéger l'animal de la famille d'un agresseur, certains États ont adopté une législation qui inclut les animaux de compagnie dans les ordonnances d'interdiction de la violence domestique et oblige les agents locaux de contrôle des animaux à emmener l'animal dans un refuge lorsque la victime est emmenée à une maison sûre.


Voir la vidéo: Les meilleures races de chiens de garde ou de défense


Article Précédent

Cyclophosphamide (Cytoxan®, Neosar®) pour chiens et chats

Article Suivant

Pourquoi les chiens lèchent leurs parties intimes